Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



16.jpg

.
 

12.jpg

.
 

Un autre incident survient en juin 1974. Son appartement est cambriolé. On lui vole les lithographies de Dali, des pièces d’or données par le Shah d’Iran qu’il considère comme des porte-bonheur. Mais c’est la disparition des photos de famille et des bijoux de sa mère qui le touche. « On m’a arraché aussi ma vie » dit-il. Il souffre alors de dépression. Sur les conseils de Johnny Hallyday, il s’éloigne du monde des paillettes et part séjourner à Genève afin de reprendre des forces. Le 21 novembre 1974, il tente de se suicider en se jetant par la fenêtre de son hôtel. Il s’en tire avec plusieurs fractures. Il semble se trouver sur le fil, ce qui confirme les dires de ses proches collaborateurs qui indiquaient, avant sa tentative, que Mike se renfermait sur lui-même. En même temps, ses disques comme « C’est comme ça que je t’aime » se vendent par milliers.

.
 

C EST COMME CA QUE JE T AIME

Image de prévisualisation YouTube

.
 

Vingt-cinq ans après les faits, l’énigme de sa mort est toujours présente car son geste reste inexplicable. De plus, son suicide est suivi en 1976 de celui de son secrétaire Alain Krief, puis de celui de Simon Waintrob, faits qui viennent jeter un certain trouble parmi les admirateurs du chanteur. L’engouement des fans après plusieurs décennies est toujours vivace et les compilations de ses succès se vendent à une moyenne de 200.000 exemplaires par an. Aujourd’hui, ses fans réunis au sein du « Mike Brant Star-Club », comptant environ 2000 admirateurs en Europe, organisent deux à trois soirées par an à sa mémoire en compagnie de sa famille dont son frère Zvi et les collaborateurs comme M. Jourdan. De plus, comme le souhaitait Mike, une chorale à son nom reprend ses chansons perpétuant ainsi ses refrains inoubliables et la mémoire du chanteur.

.
 

fourni par youtube

 

fourni par youtube default

default

default

default

default

fourni par

youtube-logo-55x24

 

.
 

Le chanteur accède également à la place de numéro un dans le cour de milliers de fans devant Johnny et Sylvie et fait la couverture de Podium, Mademoiselle Age Tendre et autres magazines surfant sur la vague lucrative des idoles. Ce succès attise une fois de plus les jalousies et les critiques envers ce chanteur à midinettes qui soi-disant manque de profondeur. Il préfère rétorquer que « les chansons engagées sont bonnes pour les chanteurs sans voix », qu’il en a assez de ces « minettes hystériques qui crient pendant qu’il chante », souhaitant être vraiment écouté. Il s’évade alors en jouant au foot le dimanche matin à Bagatelle en compagnie d’Adamo, Macias, et autres rares amis qu’il a dans le milieu. Car même avec les cohortes de jeunes filles qui l’attendent patiemment dans ses escaliers, Mike paraît esseulé sans réel entourage affectif, lui qui semble avoir besoin de se sentir aimé. Cette situation le pousse à être plus critique. On s’aperçoit alors qu’il n’est pas qu’un « piège à filles ».


57.jpg

.
 

Il faut attendre la sortie de « Qui saura » en avril 1972 pour que Mike retrouve sa place de nº1 au hit-parade. Ce titre est une reprise de « Que sera » de José Feliciano que celui-ci avait interprété lors du Festival de San Remo de 1971 où se trouvait aussi Mike. La vente de ce disque dépasse les 2 millions d’exemplaires.


.
 

La réussite fulgurante de ses derniers 45 tours fait de Mike Brant la nouvelle coqueluche des jeunes. Mike, après avoir refusé, semble prêt à se produire sur une scène parisienne. Mais ce n’est ni l’avis et ni l’envie de Renard. Mike se passe de son avis et c’est la rupture. Il se produit en vedette « américaine » de Dalida à l’Olympia en octobre 1971. Jean Renard lègue alors toutes les bandes du chanteur à Gérard Tournier qui devient son producteur. Malgré cette séparation, l’année 1971 reste une année faste pour le chanteur qui vend un million de disques et reste donc quinze jours à l’Olympia. Sa célébrité toute fraîche active les rumeurs d’ idylles avec de jeunes chanteuses comme Dani, Nicoletta ou Dalida, et exacerbe les jalousies courantes dans le show-biz.


56.jpg

.
 

Mike apprend donc les rouages du show-biz aux côtés d’un des tout meilleurs managers de l’époque. Malgré tout, Mike décide d’avancer progressivement dans sa carrière, préférant se produire en province plutôt qu’à Paris, ne se sentant pas encore prêt. Il sort en juillet 1971 un nouveau 45 tours « A corps perdu » chanson sexy et « Felicita » où sa voix est une nouvelle fois mise en valeur. Même s’il est attiré par une carrière d’acteur, il ne veut pas trop pour le moment se disperser. C’est pour cette raison qu’il aurait refusé coup sur coup un rôle dans un film de Luchino Visconti et un autre dans l’adaptation italienne de « Hair » au cinéma.55.jpg

.
 
12345...11
  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • juillet 2017
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Auteur:

    avi

Navigation


PAIE ACTUALITY |
Ecole St Vincent de Paul de... |
Timbedre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toutes les infos
| CAFE COMPTOIR
| C'est une question de propr...